ORAL 2016 : langues romanes Corpus, genres, niveaux d’analyse

Soumis par Liana Pop le ven 31/08/2018 - 14:49
Catégorie
Date
-
Date limite d'inscription

Ce deuxième colloque sur l’oral organisé à l’Université « Babeş-Bolyai » de Cluj (Roumanie) propose de continuer la réflexion sur les phénomènes oraux en termes d’approches actuelles, sous plusieurs aspects et dans plusieurs perspectives : historique, de corpus, de modélisation, de niveaux d’analyse, d’influence sur les médias, etc. Nous proposons comme terrains d’observation les langues et cultures romanes, prises en compte ensemble (regard comparatif) ou séparément.

Les grands axes de réflexion seront :

1. Regards historiques, analyses de textes à marques d’oralité, les rapports oralité-écriture dans les textes anciens, les rapports entre la forme sonore et la forme écrite des mots, pratiques littéraires ‘oralisantes’, etc.

2. Regards sur les corpus existants, leurs exploitations possibles et / ou impossibles actuellement (insuffisances quantitatives ou qualitatives), propositions de nouveaux corpus, avec argumentation.

3. Nouvelles modélisations et niveaux d’analyse. De plus en plus, les observations sur corpus essaient d’identifier des problématiques en fonction des niveaux de textualisation micro, méso et macro, et d’observer leur articulation. Les activités structurantes (implicites ou explicites) qui orientent les discours vers la reconnaissance d’un genre ou d’une figure d’action (Bulea Bronckart 2014)(niveau macro), de séquences-activités intermédiaires « en direct » (niveau méso), ou qui (au niveau micro) « montrent » l’activité structurante – en hypotaxe – ou nous la laisse inférer – en parataxe – sont encore, croyons-nous, des « faits linguistiques » qui ont besoin de nouvelles modélisations : en termes de « constructions » (Grammaire de Construction), d’ « organisations » (école d’Aix), d’ « orientation discursive » (Pop 2010a, b), ou autres. Chacun des niveaux de textualisation peut révéler des aspects non encore pris en considération mais pertinents pour faire avancer la description de l’oral : ne serait-ce qu’en montrant les modes de gestion en direct des programmes discursifs-textuels et des programmes lexico-grammaticaux, avec ou sans conflits de structuration.

4. Oral, registres et médias. Les variétés de l’oral se multiplient par l’intrusion de l’oralité dans de nombreux espaces discursifs, comme les médias (journalisme, publicité), les discours politiques, électroniques, etc. Nous rappelons, pour ces derniers, plusieurs hybridations du langage usuel par le lexique électronique ou, en sens inverse, l’émergence, à partir de genres reconnus, de nouveaux genres sur Internet, « moins sérieux », dérivés des premiers ; ou encore l’émergence de nouveaux « rôles », de scripteurs virtuels, plus ou moins « improvisés », pour ces nouveaux genres : e-lexicographe (« articles de dictionnaires », explications sémantiques, histoires de mots et « genres » étiologiques), e-conseiller (sites conseils pratiques, recettes de cuisine), e-poète (sites poésie d’amour en ligne), e-descripteur (forums jeunes), e-commentateur (commentaires des internautes), e-narrateur, e-journaliste, etc. La Toile est ainsi une terre fertile pour la naissance de nouveaux « genres populaires » (folk-genres), plus ou moins spontanés – objets intéressants pour l’analyse du discours et des textes. Pour ces « e-genres », à fort caractère improvisé, nous avons jusqu’à présent identifié : dictionnaires / glossaires, listes d’équivalences, descriptions par analogie, définitions du sens commun, questions-réponses virtuelles (dont les « questions résolues » et « non résolues »), et non seulement.
Cette thématique peut s’élargir vers d’autres terrains et avec d’autres aspects.

Bibliographie
Béguelin, M.-J. & Avanzi, M., Corminbœuf, G. (éds) (2010) La Parataxe, Sciences pour la communication. Vol. 91, Bern, Berlin, Bruxelles, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien.
Berrendonner, A. (1993) « Périodes », in Temps et Discours (dir. H. Parret), PU de Louvain : 47-61.
Bilger, M., K. van den Eynde, F. Gadet (1998) Analyses linguistiques et approches de l’oral, Peeters.
Blanche-Benveniste, C. (1987) Le français parlé, Transcription et édition, Inalf, Didier Erudition.
Blanche-Benveniste, C. (1990) Le français parlé, Etudes grammaticales, Editions du CNRS.
Blanche-Benveniste, C.( 1997) Approches de la langue parlée en français, Ophrys.
Bulea Bronckart, E. (2014) Langage, interprétation de l’agir et développement, PAF OmniScriptum GmbH & Co. KG
Debaissieux, J.-M (2013) Analyse linguistique sur corpus, Paris, Lavoisier.
Despierres, Cl. & Mustapha Krazem (éds.) (2012) Quand les genres de discours provoquent la grammaire… et
réciproquement. Actes du colloque international de Dijon, 13 et 14 avril 2011, Lambert-Lucas.
Givón, T. (1979) « From Discourse to Syntax: Grammar as a Processing Strategy », in Syntax and Semantics, vol.
12, Discourse and Syntax, Academic Press. Inc. : 81-112.
Ionescu-Ruxăndoiu, L. (1995) Conversaţia. Structuri şi strategii, Bucureşti, All.
Jacquin, J. & X. Gradoux (eds.) (2015) « L’organisation de l’interaction au niveau d’analyse intermédiaire », Bulletin
Vals-Asla no 101, Bulletin suisse de linguistique appliquée été 2015.
Kerbrat-Orecchioni, C. (1990) Les interactions verbales, Tomes I-III, A. Colin.
Kerbrat-Orecchioni, C. (1996) La conversation, Nathan Université.
Kerbrat-Orecchioni, C. (2001) Les actes de langage dans le discours, Nathan Université.
Luzzati, D. (1985) « Analyse périodique du discours », Langue française no 65 : 62-72.
Morel, M.-A. & L. Danon-Boileau (1998) Grammaire de l’intonation. L’exemple du français, Ophrys.
Pop, L. (2005) La grammaire graduelle, à une virgule près, Berne, Berlin, New York…, Ed. Peter Lang.
Pop, L. (2008) « Relatives inférentielles? De la micro à la macro-syntaxe », Revue Roumaine de Linguistique LIII, 3, 2008: 293-308.
Pop, L. (2010a) « Mărci lingvistice şi orientare discursivă ». In Rodica Zafiu, Adina Dragomirescu, Alexandru Nicolae (eds.), Limba română. Controverse, delimitări, noi ipoteze. Actele celui de al 9-lea Colocviu al Catedrei de limba română, Bucureşti, Editura Universităţii din Bucureşti, vol. II, p. 225-241.
Pop, L. (2010b) «L’orientation dialogale. Etude de cas : jusqu’où peuvent aller les discours médiatiques ?», Signes, Discours et Sociétés [en ligne], SDS_06 6. Discours et institutions, 23 décembre 2010. Disponible sur Internet : http://revue-signes.info/document.php?id=2210.
Pop, L. (2012 ) « De l’oral à l’écrit : articulation micro et macro-syntaxique ». In Araújo Carreira, M.H. (éd.) Les rapports entre l’oral et l’écrit dans les langues romanes, Travaux et documents no 54, Université Paris 8, Vincennes, Saint Denis : 65-93.
Pratiques no 139-140, 2008 « Linguistique populaire ».
Pratiques no 147-148, 2010 « Interactions et corpus oraux ».
Roulet, E. et al. (1985/1987) L’articulation du discours en français contemporain, Berne, P. Lang.
Roulet, E. & al. (2001) Un modèle et un instrument d’analyse de l’organisation du discours, Berne, P. Lang.
Teiuş, S. (1980) Coordonarea în vorbirea populară românească, ESE.
Traverso, V. (1999) L’analyse des conversations, Hathan Université.

Corpus
Avanzi, M., Simon, A.C., Goldman, J.-P. & A. Auchlin. 2010. C-PROM. Un corpus de français parlé annoté pour l’étude des proéminences, Actes des 23èmes journées d'étude sur la parole (Mons, Belgique, 25-28 mai 2010).
Avanzi, M., Simon, A.C., Goldman, J.-P. & A. Auchlin. 2010. C-PROM. An annotated corpus for French prominence studies. Proceedings of Prosodic Prominence: Perceptual and Automatic Identification, Proceedings of Speech Prosody 2010 Satellite Workshop (Chicago, Illinois, USA, May 10, 2010).
Bacelar do Nascimento, F. (2001), (coord.) Português Falado, Documentos Autênticos, Gravações audio com transcrições alinhadas, CD-ROM, Lisboa, Centro de Linguística da Universidade de Lisboa e Instituto Camões.
CLIPS (f.d.) Corpora e Lessici dell'Italiano Parlato e Scritto, Università degli Studi di Napoli Federico II, Disponible en ligne: http://www.clips.unina.it/it/index.jsp
CLUP (2012) Arquivo Dialetal do CLUP. Centro de Linguística da Universidade do Porto. Disponible en ligne: http://cl.up.pt/arquivo
C-ORAL-ROM – Cresti, E. & M. Moneglia (eds.) (1996) Integrated Reference Corpora for Spoken Romance Languages, Amsterdam/Philadelphia, J. Benjamins Publishing Company.
Cabedo, A., & Pons, S. (Eds.). (n.d.). Corpus Val.Es.Co 2.0. Valencia: Val.Es.Co. (Valencia, Español Coloquial), Departamento de Filología Española, Universidad de Valencia. Disponible en ligne: http://www.valesco.es
Dascălu-Jinga, L. (2002) Corpus de română vorbită (CORV), Oscar Print.
Dascălu-Jinga, L. (ed.)(2011) Româna vorbită actuală. Corpus şi studii (ROVA), Editura Academiei Române.
Ionescu-Ruxăndoiu, L. (coord.) (2002) Interacţiunea verbală în limba română actuală. Corpus selectiv. Schiţă de tipologie (IV), Ed. Universităţii Bucureşti.
Ionescu-Ruxăndoiu, L. (coord.) (2007) Interacţiunea verbală. Aspecte teoretice şi applicative (IV II), Ed. Universităţii Bucureşti.
Pop, L. (éd.) (2008) La langue virtuelle. Recherche sur les forums des jeunes. Cluj, Ed. Echinox, Col. Atelier.
Real Academia Española. (f.d.) Corpus de Referencia del Español Actual (CREA). Madrid: Real Academia Española. Disponible en ligne: http://www.rae.es/recursos/banco-de-datos/crea

Organisateur
Faculte de lettres, Universite Babes-Bolyai, Cluj, Roumanie
Personne à contacter
Liana Pop